top of page

Voyage de pêche en Slovénie

Dernière mise à jour : 20 mai

Bonjour à tous,


Suite à de nombreuses demandes, j’ai décidé de vous raconter une partie de mon fabuleux voyage de pêche en Slovénie, sur les plus belles rivières d’Europe.


Nous avons partagé avec Cédric Nolin un moment exceptionnel sur des rivières qu’il connaît par cœur. Grâce à ses connaissances du secteur, nous n’avons pas perdu de temps à prospecter les spots. Nous avons pêché cinq jours complets, du lundi 13 mai au vendredi 18 mai.


Organisation:

Les petites choses essentielles à savoir avant de partir en Slovénie :


  • Trajet : À l'aller, nous sommes partis de la Haute-Savoie en passant par le tunnel du Mont-Blanc. Cette route est plus rapide mais coûte environ 130 € de péage et un plein d’essence, soit environ 220 €. Au retour, nous sommes passés par l’Autriche et l’Allemagne. Ce trajet est plus long (1h30 à 2h de plus) mais beaucoup moins cher, avec seulement la vignette autrichienne (8,6 € par jour) et quelques péages pour une trentaine d’euros.

  • Argent liquide : Nous avons pris entre 600 et 800 € en liquide pour payer les logements et restaurants (les restaurants sont en moyenne deux fois moins chers qu’en France).

  • Logement : Nous avons payé 37 € par jour pour un appartement avec deux lits et une cuisine équipée à Lepena, très bien situé pour accéder à plusieurs rivières. Appartement Pretner Lepena

  • Équipement : Nous avons utilisé deux cannes de 9 pieds soie de 5 ou 6 pour la pêche en NAV, sèche et streamer, une canne de 8,6 pieds soie de 4 pour les pêches plus fines sur l’Idrijca, et une canne à nymphe au fil de 10,6 pieds soie de 4 (Sage ESN) en cas d’eau teintée.

  • Matériel de pêche : Nylon ou fluoro du 10 au 25 centièmes. Nous avons pêché principalement en 15 centièmes (frog hair) pour la pointe.

  • Prix des cartes de pêche : Pour la haute Soča, c’est 70 € par jour, et avec les affluents 80 € par jour. En prenant trois jours consécutifs, c’est 200 € (réduction de 40 €). Pour Tolmin (Soča aval, Idrijca aval, Bača, Trebušica), nous avons payé 67 € par jour. Pour l’Idrijca amont, secteur B, c’est 60 € par jour. Pour le secteur A (parcours trophy) et le secteur B de l’Idrijca amont, c’est 90 € par jour. Les cartes peuvent être achetées en ligne : -Soča et Idrijca secteur C : Ribiške Karte https://www.ribiskekarte.si/rd-tolmin

-Idrijca amont : RD Idrija https://www.rd-idrija.si/

-Dépositaire pour l’Idrijca amont : Villa Sandra à Idrija.

  • Diversité des mouches : Nymphes (en poids et tailles), sèches et streamers. J'ai mis à la fin de l'article un résumé des mouches à avoir.

  • Prévoir deux waders en cas de problème, surtout si vous finissez à l’eau comme moi en suivant une grosse marmorata !

  • Forme physique : Nous avons beaucoup marché, entre 8 et 10 km par jour, le long des berges pour chercher des poissons.


En résumé, pour cinq jours de pêche, comptez entre 800 € et 950 €, mais ce prix peut varier en fonction des secteurs plus ou moins chers et de la fréquence des restaurants. Nous mangions le matin et le soir à l’appartement, et avons fait deux restaurants à Tolmin et Lepena, qui étaient très bons.



Jour 1 :


Pour commencer, je voudrais parler de la plus belle : la Soča.



Cédric m’a fait découvrir cette somptueuse rivière couleur émeraude, qui a un profil plutôt lotique donc avec beaucoup de courant. Nous avons pêché la Soča amont, au-dessus de Bovec, proche de la confluence avec la Lepena. Ce secteur est magnifique, mais pas évident car lorsque les poissons ne sont pas dehors, il est très difficile d’en trouver et surtout d’en capturer.


Après avoir pris les cartes à Kamp Klin nous sommes allés traquer nos premières truites marmorata, mais les conditions n’étaient pas top, l’eau est haute et froide et les poissons pas du tout actifs. Nous passions de blocs en blocs, afin d’essayer d’approcher les premières marmoratas.



Les poissons étaient dans des veines d’eau puissantes et plaqués dans 2-3 mètres d’eau. Nous étions en bille de 4mm et aucune réaction des poissons jusqu’au moment où j’ai décidé de mettre ma petite fétiche dans les coins profonds : la torrentueuse lourde. Une nymphe en hameçon de 10 avec un corps fin et conique et surtout un poids de 1,1g. Premier passage et pendu ma première marmoratta est à l’épuisette ! Un rêve pour moi de pouvoir enfin admirer ma première truite slovène dans un cadre de fou !



La journée a ensuite été très très difficile, zéro mouche, très peu de poissons dehors et surtout pas actifs. Il aura fallut batayer mais nous avons touché tout de même quelques poissons et tout avec la torrentueuse lourde cette nymphe nous a sauvé la pêche d’aujourd’hui. Ce n’est pas évident de pêcher en nav avec une nymphe de plus d’un gramme.



C’est en fin de journée que Cédric a vraiment montré ses talents dans les courants en sortant deux belles marmos une de 45 cm et surtout une très jolie de 55 cm encore à la torrentueuse lourde ! C’était très difficile, il a fallut s’adapter très vite et réagir en utilisant des nymphes très denses mais on a rien lâché ce qui a fini par payer.




Jour 2 :


Direction un affluent de la Soča : la Koritnica

Ce fut encore une journée très compliquée sur la Koritnica aval. Nous n'avons vu aucune truite sur la rivière, alors nous avons décidé de changer de spot et de remonter plus haut. Après un petit rayon de soleil, quelques mouches ont commencé à sortir, notamment des ecdyos. Nous étions encore bredouilles tous les deux à 13h00 de l’après-midi.


En remontant la bordure tranquillement, Cédric m’a arrêté et m’a montré un poisson qui gobait. Le seul et unique poisson actif de la journée, et le seul des deux jours qui gobait. Autant dire qu'il ne fallait pas le manquer ! Je décide de mettre une ORL halieutique en H14, ma valeur sûre. Je fais un lancer, le poisson se décale et vient l’intercepter. Je vous ai mis la vidéo de la capture en direct ci-dessous. Après un beau combat, je vous laisse admirer cette beauté.


Une magnifique truite qui m’a comblé de bonheur, et en plus en sèche dans un décor de rêve.

Les truites ne sont pas du tout actives et donc nous parcourons des kilomètres pour essayer de voir un poisson actif, et comme d’habitude, ça se joue au mental.


Cédric a fait quelques poissons, dont une décrochée qui était énorme, environ 65-70 cm. Une journée difficile, mais la beauté du cadre compense l’absence de poisson.



Jour 3 : une journée incroyable !!


Direction ce matin l’Idrijca afin de pêcher le secteur B en dessous du parcours trophy. Une rivière réputée pour ses jolies truites marmorata, en espérant plus d’activité que les deux jours précédents. Et nous n’avons pas été déçus, c’est le moins que l’on puisse dire.

L’Idrijca est une rivière complètement différente de la Soča, elle est plus lentique et son fond est d’une autre couleur. Elle me rappelle nos rivières de Franche-Comté d’antan, quand les fonds étaient propres...


C’est à partir de 12h que les premières mouches ont commencé à sortir et les premiers poissons à pointer le bout de leur nez. Cédric m’appelle et me dit que des poissons gobent devant lui. Le temps que je monte, il avait déjà pris deux très jolies truites marmoratas hybrides (mélange entre une marmo et une fario) de 40-45 cm.

Cédric a littéralement enchaîné les poissons sur un lisse avec 5 marmoratas entre 45 cm et 50 cm, en sèche avec mes mouches d’Ornans et en nymphe avec des petites faisan tail bille en 2,5 mm.

La journée commençait très très bien et c’était la première fois que nous voyions de l’activité. Quel bonheur de voir des gobages !

En remontant une bordure encombrée et profonde, j’aperçois une belle marmorata qui dormait. Après lui avoir passé plusieurs nymphes, je décide de mettre une nymphe qui pourrait la surprendre et la réveiller. Rien de tel qu’une grosse tête orange. Je lui passe niquel et je vois un petit écart de la tête et un gros four s’ouvrir ! Ferrage, la soie se prend dans une branche. Je n’ai pas d’autre choix que de sauter à l’eau ! Je saute mais je n’ai pas pied, le waders se remplit et je nage avec la truite. Cédric rigolait sur la bordure 😂 mais après un combat terrible, elle finit dans l’épuisette ! Une marmorata de presque 70 cm. C’était l’un de mes REVES de prendre une très jolie truite marmorata. Voilà, mon objectif est validé !

Nous avons ensuite enchaîné les poissons un peu toute la journée, enfin surtout Cédric, ahah ! Quel pêcheur ! J’aime être à ses côtés car sa sérénité devant le poisson et ses qualités techniques me permettent d’apprendre chaque jour à côté de lui.

En sèche, il m’a fait quelques roulés hyper précis à longue distance et, dans les courants, quelques jolis lancers techniques. Super agréable à voir. Voilà quelques poissons capturés avec mes mouches d’Ornans olive par Cédric.


En remontant, nous avons vu un gobage devant un rocher. Je mets une oreille de lièvre H12, lance précis et une jolie marmorata hybride vient l’intercepter.



Nous avons aussi observé une grosse marmorata qui malheureusement était trop maligne pour prendre notre mouche.

Le soir, nous avons eu droit à un fabuleux coup du soir avec des poissons qui gobaient de partout, notamment un beau doublé : une arc-en-ciel pour moi et une marmo pour Cédric.


Voilà, ce fut une journée avec une quinzaine de marmoratas capturées dans un décor de rêve ! Je pense que chaque pêcheur rêve de passer des journées comme ça, dans la détente, la bonne humeur, avec du poisson et un cadre magnifique !


Jour 4


Ce matin, la pluie tombait, les rivières étaient un peu teintées, nous avons donc décidé de faire des affluents du côté d’Idrijca. Je décide d’essayer un petit coup en nymphe au fil (NAF) pour essayer ma nouvelle canne SAGE ESN en 10,6 pieds soie de 4 et voir comment réagissaient les poissons dans la Baca. Je mets une torrentueuse bille or de 4 mm et au premier trou, je dérive bien, et je vois le fil se stopper. Je ferre et c’est dedans ! Un magnifique combat et une marmorata hybride d’environ 45 cm finit dans l’épuisette.


Les spots de la Baca ne nous ont pas fascinés, donc nous avons décidé de pêcher un autre affluent, la Trebušica. En remontant, j’ai essayé au streamer Chabot et j’ai touché une jolie truite de 45 cm qui s’est décrochée. Le manque d’activité nous a contraints à pêcher au streamer les quelques trous. Ensuite, en remontant, nous avons aperçu une truite devant une pierre. Cédric accroche une faisan tail H18 bille cuivre de 2,5 mm, lance en revers en paquet, ça descend, la truite monte et vient intercepter la nymphe. Ferrage, et un magnifique poisson pour couronner un magnifique coup de ligne !

En remontant cet affluent, nous n’avons vu aucune autre truite dehors, donc retour à la voiture. Là, en longeant une bordure, nous apercevons deux jolies truites d’environ 60 cm. Je descends, lance en arbalète avec ma petite cuivre en 5 tours de plomb, elle arrive, animation, elle voit la nymphe et se barre… Dégoûté… Ce n’est pas grave, mais il ne faut pas rater le peu de beaux poissons actifs. Nous remontons ensuite la rivière, aucune activité et nous décidons d’aller revoir cette belle truite. Je me poste dans les branches, un petit gammare pirate non plombé en H16, je lance et d’un coup je ne vois plus la truite. À l’instinct, je ferre et c’est au bout ! Un peu de réussite sur ce coup ! Après un bon combat en 15 centièmes, cette belle marmo finit dans l’épuisette ! Je la mesure : 65 cm sur la toise. Trop content, c’est ma deuxième marmorata de plus de 65 cm du séjour ! Un vrai bonheur de prendre ce genre de poisson en nav.





Ensuite, nous nous sommes pris un gros orage. Direction un petit restaurant à Tolmin et après un bon plat de frites, nous sommes allés à la confluence de la Soča avec Tolminska. Nous avons vu dans un premier temps que des arcs-en-ciel. D’habitude, nous ne les pêchions pas, mais là, avec l’orage, c’étaient les seuls poissons que l’on pouvait pêcher. On accroche chacun une torrentueuse lourde et on commence à toucher de belles arcs-en-ciel à vue sous la tempête, notamment une costaud pour Cédric.


Et après avoir pris la plupart des arcs-en-ciel du pool, Cédric ferre un poisson et me dit que c’est une marmorata car le poisson est tout jaune. Et à notre plus grande surprise, c’est un ombre de 50 cm qui finit à l’épuisette !

Capture improbable pour nous car nous n’en avions pas vu un du séjour ! Le jour commençait à tomber et je vois un beau poisson. Un piou piou H10 bille chocolat de 4 mm et je touche un poisson. Je pensais aussi que c’était une belle arc-en-ciel mais non, un ombre de 45 cm ! Nous finissons notre journée trop contents car toucher un ombre de plus de 50 cm était aussi l’un de nos objectifs du séjour !


Maintenant, les eaux sont teintées avec l’orage, mais ce fut une magnifique journée dans un cadre incroyable !


Jour 5


Dernier jour en Slovénie, mais avec les orages d’hier soir, les affluents qui d’habitude étaient à 2-3 m³ sont à 30 m³ minimum. Toutes les rivières sont démontées sauf la Sava Dolminka qui semble pêchable. Après un petit déjeuner copieux, nous prenons la route direction la Sava, mais en arrivant, tout était trouble malgré les niveaux d’eau pas trop hauts. Tant pis, nous revenons vers la Soča, mais tout est en train de monter aussi et tous les pêcheurs étaient sur la Lepena car c’était le seul endroit « pêchable ».



Nous décidons quand même de scruter les bordures à la recherche d’une truite en activité. Quand tout à coup, nous repérons dans une retourne une truite qui gobe. Une mouche d’Ornans et en deux lancers, Cédric attrape cette jolie truite d’une beauté incroyable !



En longeant plus loin la bordure, Cédric repère une truite, mouche d’Ornans, elle monte et il la casse… dégoûté… Ensuite, des seaux d’eau nous sont tombés sur la tête, mais après une longue pause, nous décidons de retourner sur le spot de la truite manquée. Et là, à notre plus grand étonnement, la truite était de nouveau en poste malgré la casse. Je tente ma chance avec une mouche d’Ornans olive et après plusieurs essais, elle monte et prend la mouche juste sous la surface. Je ne vois pas bien, mais je ferre et je décroche le poisson… dégoûté… C’était l’un des seuls poissons dehors et actifs.

Nous redescendons et nous attaquons quelques poissons peu actifs. Nous décidons de remonter voir la truite que nous avions déjà manqué deux fois. Et là, chose impossible, elle est revenue en poste. Comme quoi, quand le poisson est dehors, il n’est pas si méfiant ! Je remets une mouche d’Ornans olive, je lance sous les branches, la mouche coule vu la pluie et je vois la truite monter et se stopper. Cette fois-ci, c’est dedans. Nous la sortons et c’est un immense soulagement pour nous deux car les conditions étaient extrêmes et tout s’est joué au mental. Nous n'avons rien lâché et nous finissons en beauté !




Voilà, ce séjour incroyable se termine en beauté. Nous avons fait chacun des marmoratas tous les jours malgré des conditions difficiles et des périodes d’activités très courtes, sauf le mercredi sur l’Idrijca.


Un petit résumé :


Ce voyage en Slovénie fut vraiment une expérience incroyable pour moi ! Je n’ai jamais vu des rivières aussi belles et aussi propres. Au niveau de la pêche, il faut bien tomber, c’est-à-dire que pour espérer prendre beaucoup de poissons, il faut des mouches et donc que les poissons sortent de leur cache. Sinon, vous verrez des poissons placés dans des fosses avec beaucoup de courants, et il faut donc pêcher avec des nymphes très lourdes et être précis dans les dérives. En ce qui nous concerne, nous avons tout fait pour éviter les arcs-en-ciel. Donc si nous en voyions une, nous ne la pêchions pas. Il est parfois difficile de différencier les marmoratas et les arcs-en-ciel dans les courants, mais les marmoratas sont généralement plus claires et ont souvent du jaune sur les nageoires. Certains aiment aussi la pêche au streamer lourd, en mettant des streamers entre 7 g et 15 g, voire plus. C’est une pêche que nous avons très peu pratiquée car nous préférons pêcher à vue et repérer le poisson, même si ça peut être très efficace et sauver le capot. Ne négligez pas les bordures, les cassants et regardez toujours bien devant chaque pierre. Les marmoratas adorent s’y mettre. N’oubliez pas vos sèches, car nous avons fait beaucoup de jolis poissons en sèches. Elles aiment gober. Il va falloir que vous vous adaptiez assez rapidement aux différentes situations car les profils des rivières sont totalement différents et vous devrez bien souvent battre du terrain. Mais le plus important, c’est d’y croire jusqu’au bout, car quand ce n’est pas dehors et que les conditions ne sont pas bonnes, tout se joue au mental. Si vous n’abandonnez pas et que vous faites les bons choix au bon moment, vous serez forcément récompensés ! Les objectifs de notre séjour ont été validés : prendre une marmo de plus de 60 cm pour moi, j’en prendrai deux : 68 et 65 cm en nav, et un gros ombre de 50 cm pour Cédric.


*Tous les poissons capturés en Slovénie ont été pris avec des mouches de la collection Halieutique. Bien sûr, toutes les mouches sont disponibles sur demande ou sur la boutique.


Mouches utilisées pour le mois de mai


Sèches :

  • Mouches d’Ornans olive et jaune H16 (90 % de la pêche) - Soča et Idrijca

  • ORL halieutique H12 à H16 - Soča et Idrijca

  • Sedge FLC H14 et H16 corps cannelle (principalement sur la Soča) - Soča

  • Tavanas pour les pêches dans les courants - Soča et Idrijca

  • Ecdyo - Idrijca


Nymphes :

  • Faisan tail classique H16 et H18 bille de 3 mm et 2,5 mm cuivre - Soča et Idrijca

  • Torrentueuse 4 mm - Soča et Idrijca

  • Torrentueuse lourde (1,1 g) et double bille (1,3 g) - principalement Soča

  • Gammare pirate - Idrijca sur les bordures

  • Nymphes obscures lourdes et légères - Soča et Idrijca

  • Piou Piou H10 à H14 bille chocolat bille (4.5mm, 4mm, 3.5mm)

  • Nymphes légères type faisan tail cuivre H16 à H20 en 0,5 et 10 tours de plomb


Streamers :

  • Streamer vairon

  • Streamer Chabot 7 g

  • Streamer de 7 g à 15 g


Matériel utilisé


  • Canne Sage R8 Core 9 pieds soie de 5

  • Moulinet Sage Spectrum LT

  • Soie Rio Gold Elite

  • Nylon Frog Hair du 12 au 18 centièmes en pointe

  • Bas de ligne Halieutique cuit

  • Canne Sage ESN 10,6 pieds soie de 4


Pour finir, je tiens encore à remercier Cédric Nolin pour m’avoir fait découvrir cette destination fabuleuse et surtout d’avoir pris le temps de me montrer sa pêche, sa manière de voir les choses et pour tous ces moments de rigolade. Je réalise la chance que j’ai de pêcher à côté d’un pêcheur si talentueux ! Nous n'avons rien lâché, nous avons bien pêché, mais surtout, nous avons bien rigolé, et c’est peut-être le plus important dans la pêche : passer des moments uniques dans des lieux uniques !


Merci à Didier, Bernard, Corine et Michel !


N'hésitez pas à me faire un petit retour en commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé !


Et si vous voulez en savoir plus sur les spots ou autre, n’hésitez pas à me contacter, ce sera avec grand plaisir ! Merci et à bientôt !


Tanguy





16 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Rated 5 out of 5 stars.

Merci pour ce partage, très instructif argumenté de belles photos.

Superbes truites marmorata!!! De bien beaux souvenirs.

Like
Replying to

Merci beaucoup ! Ce fut un séjour incroyable 😁

Like

Fab G
Fab G
May 21
Rated 5 out of 5 stars.

Merci pour ce compte rendu, ca donne envie d'y aller même si le prix des cartes est un poil dissuasif :-)

Pour les streamer tu parles de poids de 7 à 15 grammes 😅 c'est une erreur de frappe ? j'imagine que tu les promènes juste sous la canne non?

Like
Replying to

Avec plaisir ! Oui les cartes sont hyper chers c’est bien dommage 😅. Non non 7g à 15g sinon tu ne vas pas au fond, soit les mecs pêchent qu’en nylon donc ils sortent du nylon et balance sous la canne comme en NAF mais moi je sortais la soie et je jetais sous la canne, le poids du streamer est tellement lourd qu’il emporte la soie.. bon j’ai essayé j’ai pris deux touches mais j’ai arrêté je n’aime pas ça, mais ça peut sauver le capot

Like

Rated 5 out of 5 stars.

Belles rivieres, beau résumé, belles truites 👌👌 j'arrive de faire mes 1er Marmo également poissons magnifiques 😍

Like
Replying to

Merci beaucoup ! Il faut y aller alors et ne rien lâcher ça va finir par rentrer 😁

Like

Rated 5 out of 5 stars.

Merci pour ton reportage,

Ça me donne envie d’y retourner.

Like
Replying to

Ah oui génial ! Content que ça te donne envie 😁

Like

Rated 5 out of 5 stars.

Quelle beau tous rêve !!!!,


Merci de pour le partage,jje vais dans ce. Pay Au mmooiis d Août faire un une compétition d. Europe de. Carrom, billard Indien,je prend mon fouet avec moi.puis je continu mon ❤️ périple en SERBIE,,,, À LA TU des photos et vidéos et informations sur la pêche dans ce pays,,,meerrcci d avance et bonne continuation à vous faites nous rêver ennnccoreee.aau plaisir

Eric THOURON

Like
Replying to

Merci Eric, non je n’ai pas d’informations sur ce pays malheureusement.. 😊

Like
bottom of page